Le Chili, intéressé par les compétences en éolien flottant de la Bretagne.

Chili4

La Bretagne précurseur dans le domaine des énergies marines et notamment de l’éolien flottant. Preuve en est, Bretagne Ocean Power invité par le gouvernement du Chili à présenter les enjeux industriels et économiques de cette filière.

bty
Susana Jiménez, Ministre de l’énergie du Chili
Chili3
Philippe Thieffry, Bretagne Ocean Power 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 31 octobre dernier, à Santiago du Chili, était organisé un événement marquant un point d’étape du programme de recherche que mène MERIC, l’institut d’excellence dans les Energies marines au Chili. A cette occasion, Madame Susana Jiménez, Ministre de l’Energie a souhaité que la Bretagne présente son expérience et ses compétences, devant un parterre de chercheurs, industriels, ambassadeurs et grands donneurs d’ordre chiliens.

Les solutions énergétiques pour les zones non interconnectées

Cet événement fut aussi l’occasion pour Bretagne Ocean Power d’exposer le panel de solutions énergétiques développées pour le cas très spécifique des zones non interconnectés. Depuis plusieurs années maintenant, la Bretagne s’attèle à trouver des dispositifs d’approvisionnement en énergie adaptés à ces situations géographiques isolées, notamment pour certaines îles du territoire. Ainsi, les solutions actuellement en phase de démonstration sur l’île d’Ouessant dans le cadre du  projet européen ICE. Au Chili, ces solutions pourraient répondre au besoin d’approvisionnement énergétique de certaines communautés isolées, particulièrement dans le sud du pays.

Le Chili, un territoire tourné vers les énergies marines

Au-delà de ce besoin spécifique, la Ministre de l’Energie du Chili a rappelé la feuille de route du gouvernement avec l’objectif d’atteindre 70% de production d’énergie renouvelable à l’horizon 2050, dont une part d’énergies marines restant encore à définir. Une région du monde, donc, avec laquelle Bretagne Ocean Power doit tisser des liens forts. Ce déplacement a d’ores et déjà permis de mettre en relation deux entreprises bretonnes avec l’institut MERIC pour de futures collaborations. Sabella quant à elle contribue déjà au programme de recherche mené par MERIC, notamment en participant activement à l’identification de futurs sites de démonstration d’hydroliennes.


MERIC    meric2

  • Centre d’excellence des énergies marines
  • Actionnaires principaux : Naval Energies et Enel Green Power
  • Participation de : Fundación Chile, la fondation INRIA Chile, des institutions de recherche de grandes universités (Pontificia Universidad Católica de Chile et Universidad Austral de Chile)
  • Programme de recherche sur 8 ans, 20M€, financé à 65% par l’état

Le Chili           CHILI DRAPEAU

  • 18 millions d’habitants, + de 6000km de cote
  • Part d’énergie renouvelable dans la production électrique = 40%
  • Objectif de passer à 70% avant 2050
  • Zones non interconnectés dans le sud du pays